Vers le haut
02 43 85 88 91

Coût d’un appel local

La baguette « enquêtée »

thematiques 2 janvier 2014
La baguette « enquêtée »

Du 8 au 22 juin 2013, l’UFC-Que Choisir a lancé une enquête nationale sur le prix de la baguette, le respect de l’affichage, son poids et sa teneur en sel. Plus de 4 000 points de vente ont été visités en France. Pour la Sarthe, ce sont 59 boulangeries et 18 rayons boulangerie de la grande distribution qui ont été observés. Les enquêteurs devaient relever des prix, vérifier l’affichage, acheter une baguette de pain classique (ordinaire) puis la peser.

Affichage, poids, prix : les résultats de notre enquête

En termes d’affichage, les résultats montrent que les exigences de la réglementation sont interprétées avec souplesse. L’affichage est parfois visible de l’extérieur, parfois uniquement à l’intérieur. Plus ennuyeux pour le consommateur, 14 des boulangeries enquêtées ne présentaient aucune affiche récapitulative des prix et poids du pain. En Sarthe, le prix le plus bas relevé est de 0,75 €, le plus élevé est de 0,90 € sur les 59 boulangeries et Points chauds enquêtés. En juin 2013, le prix moyen d’une baguette de pain classique (hors tradition, pains spéciaux…) en France est de 0,89 €  dans les boulangeries-pâtisseries ou Points chauds hors grande distribution.

Dans la grande distribution,  dans notre département, la baguette de 250 g la moins chère est à 0 ,35 € (Leclerc Allonnes et route de Bonnétable, Hyper U Ecommoy et Super U Mareil-en-Champagne). La plus chère a été relevée dans le Super « U » avenue de la Libération. Nationalement, la baguette de base est vendue en moyenne 0,50 €. Concernant la pesée, rappelons que le poids de la baguette n’est pas encadré. II est fixé par les usages locaux et peut être ainsi annoncé 200 ou 250 g.

Pour un affichage à 200 g, le poids contrôlé par nos enquêteurs est égal ou légèrement supérieur à celui indiqué. En revanche, les baguettes annoncées à 250 g sont toutes à un poids inférieur. Par exemple, une baguette annoncée 250 g ne pesait après vérification par notre enquêteur plus que 216g.

Plus important pour la santé du consommateur, les résultats de cette enquête sur la teneur en sel.

Pierre Besnard, responsable de la commission santé de notre association, le rappelait dans son article du numéro du n°56, p. 9 de notre bulletin : « la consommation de sel doit rester modérée car les abus peuvent être préjudiciable notamment au niveau du risque d’obésité ». Pour rappel, l’OMS préconise 5 g maximum par personne et par jour. Du fait de la présence quotidienne du pain dans notre alimentation, la teneur en sel de ce dernier est un élément à prendre en compte.

Pour cette enquête, des échantillons de baguettes venant de toutes les associations locales en Frances ont été transmises, aussitôt achetées à un laboratoire afin d’analyser le plus rapidement possible la teneur en sel. Ainsi 204 baguettes ont été analysées entre le 9 juin et le 6 juillet 2013.  126 provenaient de boulangeries traditionnelles et 78 des rayons « boulangerie » de grandes surfaces (principalement Carrefour, Auchan, Leclerc, Intermarché et Système U). Les résultats obtenus ont été similaires. La teneur en sel minimale obtenue est de 1,09 g /100 g. La teneur maximale est de 2,02 g/100 g. La teneur moyenne est de 1,52 g /100 g.

Les résultats confirment les constats de ces dernières années d’une diminution des teneurs en sel dans le pain et les produits de panification. Selon l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), la teneur moyenne du sel dans le pain est, en effet, passée de 1,99 g/100 g à 1,51 g/100 g entre 2002 et 2011. L’UFC-Que Choisir de la Sarthe avait déjà mené en 2009 une enquête sur la baguette de pain (Le consommateur 72 n° 40 de septembre 2009 p.8). A cette époque, la teneur moyenne en sel était de 1,92 g pour 100 g.* Ce qui confirme la diminution actuelle de la quantité de sel dans la baguette.

Malgré ces efforts que nous saluons, la moitié des échantillons analysés contient encore plus de 1,50 g de sel pour 100g et seulement 10% parviennent à la teneur « optimale » de 1,20g/100g. Nous ne pouvons qu’encourager les boulangers à poursuivre leur effort.

Pascale Besnard, responsable enquêtes

← Mieux connaître les soldes Projet de loi Logement : gare à la GUL de bois ! →

UFC Que Choisir de la Sarthe

UFC Que Choisir de la Sarthe

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite