Vers le haut
02 43 85 88 91

Coût d’un appel local

Profiter de la baignade en Sarthe cet été

thematiques 4 août 2016
Profiter de la baignade en Sarthe cet été

Bonne nouvelle pour les sarthois ou les visiteurs qui passeront l’été en Sarthe, ils pourront profiter pleinement de tous les lieux de baignades qu’offre le département.

En effet, sur les douze lieux de baignade de la Sarthe, contrôlés par les ARS (Agences régionales de Santé), la majorité bénéficie, comme l’an passé d’une eau de bonne qualité.

Attention toutefois : ces résultats peuvent varier assez rapidement en fonction de la température, de la densité des baigneurs. Consulter les mises à jour sur le site du ministère de la santé.

Lors des contrôles effectués entre le 15 juillet et le 1 août,  10 des 12 plans d’eau sarthois ont été classés en A (eau de bonne qualité) :

  • PLAN D’EAU DE LA GEMERIE A ARNAGE,
  • PLAN D’EAU « LE HOUSSAY » A SPAY,
  • PLAN D’EAU DE BRULON,
  • PLAN D’EAU DE MANSIGNE,
  • PLAN D’EAU DE LA MONNERIE LA FLECHE,
  • PLAGEs CAMPING DE MARCON Plage 1 et 2,
  • PLAN D’EAU DE LAVARE,
  • GRANDE PLAGE DE TUFFE,
  • PLAN D’EAU DE LA FERTE BERNARD,
  • PLAN D’EAU DE MAMERS.

Deux plans d’eau sont en ce début d’août classés en eau de moyenne qualité :

  • PLAN D’EAU DE CHANTENAY VILLEDIEU
  • LAC DE SILLE LE GUILLAUME .

En cause, généralement du passage de bonne qualité à moyenne, la présence, en quantité supérieure à la norme, de germes pathogènes (bactéries : témoins de contamination fécale) et de Cyanobactéries.  Les cyanobactéries sont des micro-organismes qui peuvent colorer l’eau du bleu-vert au rouge et qui peuvent produire plusieurs toxines. Lorsque leur concentration dans l’eau est importante, il y a risque de présence de cyanotoxines. Ces dernières peuvent entraîner gastro-entérites, troubles digestifs et/ou irritation cutanéo-muqueuse. Si le résultat est supérieur á 100 000 cellules/mL, il est recommandé de déconseiller la baignade.

Connaître la qualité de l’eau de baignade en eau de mer ou en eau douce est un moyen pour prévenir tout risque pour la santé des baigneurs.

Le contrôle sanitaire des eaux de baignade est mis en œuvre par les Agences régionales de santé (ARS). Le ministère chargé de la santé élabore la réglementation dans ce domaine sur la base de directives européennes. Le contrôle sanitaire porte sur l’ensemble des zones accessibles au public où la baignade est habituellement pratiquée par un nombre important de baigneurs et qui n’ont pas fait l’objet d’un arrêté d’interdiction.

La réglementation en vigueur prévoit la réalisation d’un prélèvement entre 10 et 20 jours avant l’ouverture de la saison, puis des prélèvements, selon une fréquence minimale bimensuelle durant toute la saison balnéaire. Lorsqu’au cours des 2 années précédentes la qualité des eaux de baignade est demeurée conforme aux normes impératives définies par la réglementation, le nombre de prélèvements peut être réduit, sans toutefois être inférieur à 1 par mois.

Si au cours de la saison, un résultat témoigne d’une dégradation de la qualité de l’eau de baignade, des prélèvements de contrôle sont réalisés dans les meilleurs délais jusqu’au retour à une situation conforme à la réglementation en vigueur, afin de garantir ainsi l’absence de risque sanitaire pour les baigneurs.

Les résultats d’analyses du contrôle sanitaire organisé par les ARS sont affichés à proximité des plages concernées par les personnes responsables des eaux de baignade (maire ou gestionnaire privé). N’hésitez pas à les consulter avant la baignade. Vous pouvez également retrouver l’information sur la qualité des eaux de baignade de votre département sur le site baignades.santé.gouv.fr

Des conseils sanitaires à ne pas négliger
La prévention consiste à :

  • éviter de se baigner en dehors des zones définies par les autorités locales et sanitaires qui font l’objet d’un contrôle sanitaire, en particulier près des points de rejets ;
  • respecter les interdictions qui pourraient être prononcées en cours de saison par les gestionnaires ou les services de contrôle locaux ;
  • éviter de se baigner après des orages violents susceptibles d’avoir conduit à des rejets non maîtrisés.

Baignez-vous dans des zones contrôlées, informez-vous auprès des autorités locales sur la qualité de l’eau (les analyses doivent être affichées à proximité du site de baignade) et renseignez-vous sur les sources de pollution potentielle (nature du rejet, emplacement).

Evelyne Gaubert, Présidente UFC-Que Choisir de la Sarthe

Source : Ministère de la santé : qualité des eaux de baignade

 

← Test fournitures scolaires : des substances indésirables plein le cartable ! L’UFC-Que Choisir de la Sarthe au service des consommateurs pendant l’été →

UFC Que Choisir de la Sarthe

UFC Que Choisir de la Sarthe

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite