Vers le haut
02 43 85 88 91

Coût d’un appel local

Transports régionaux en Pays de Loire : Marre de patienTER ? Avec l’UFC-Que Choisir, agissez !

thematiques 27 mai 2015
Transports régionaux en Pays de Loire : Marre de patienTER ? Avec l’UFC-Que Choisir, agissez !

Alors que les plaintes de consommateurs ligériens sur la qualité des transports régionaux ne désenflent pas et que les élections régionales approchent, l’UFC-Que Choisir de Pays de Loire  épingle, chiffres à l’appui, la qualité des transports dans notre Région. Sur la base d’un constat accablant, l’association passe à l’action et appelle les usagers à la mobilisation à travers une pétition « Payons en fonction de la qualité » et une application gratuite pour smartphone « Anti-retards ».

Au Mans, mardi 2 juin, de 8h00 à 10h00 et de 17h00 à 19h00, vous pourrez signer la pétition proposée par les bénévoles de l’UFC-Que Choisir de la Sarthe devant l’entrée des gares Nord et Sud.

Qualité et Ponctualité : les trains ligériens dans la triste moyenne !

Alors que notre Région est la 8ème de France en termes de fréquentation des TER, elle se classe également à la 8ème place en termes de ponctualité, avec un taux de 91,6 % (89,5 % pour la moyenne nationale, loin des 95 % de ponctualité en Allemagne ou aux Pays Bas, et 96 % en Autriche) ! Résultat : les utilisateurs quotidiens des TER (actifs et étudiants) subissent plus d’un incident par semaine. Et encore, ces mauvais chiffres issus des données officielles sont un reflet amincissant des difficultés des usagers puisqu’ils ne prennent pas en compte les retards inférieurs à 6 minutes, ni les annulations de trains annoncées au plus tard la veille du départ avant 16 heures. La situation actuelle dans notre Région est d’autant plus regrettable que, loin d’être un sentiment infondé, le fait que 48 % des Français déclarent que leurs conditions de transports ferroviaires se sont dégradées en 10 ans[1] est confirmé par les chiffres régionaux.

En 10 ans, cette médiocre ponctualité est injustifiable au vu des dépenses d’exploitation de la SNCF, et des investissements de la région Pays de Loire

En effet, dans notre région, le taux de ponctualité des transports régionaux est resté stable entre 2004 et 2014. Pourtant, les investissements dans le TER du Conseil régional ont été considérables (525 millions d’euros depuis 2004). Et les coûts de la SNCF pour l’exploitation de ses lignes ont progressé de 87 % en dix ans pour le TER, sans amélioration significative des résultats.

Qualité des TER, une remise à plat s’impose

Cet échec durable de la SNCF est notamment le résultat des faibles incitations à la qualité : les bonus/malus, qui incluent une part de rémunération variable dans les subventions reçues par la SNCF pour les TER, sont dérisoires : en moyenne, moins de 1 % du total des subventions versées par la Région. De même, les indemnisations reçues par les abonnés au TER en cas de retards récurrents sont encore trop dérisoires, dans les 5 régions plus exigeantes avec la SNCF (dont les Pays de Loire).

Afin que la question des transports régionaux soit au cœur du débat des prochaines élections régionales et que les usagers obtiennent enfin la qualité à laquelle ils aspirent légitimement, l’UFC-Que Choisir de Pays de Loire  passe à l’action et :

–  Appelle les usagers à signer la pétition « Payons en fonction de la qualité » et à télécharger l’application gratuite « Anti-retards » pour smartphones sur url.quechoisir.org/transports .

–  Intervient auprès du Président du Conseil régional et des candidats, pour demander la mise en place d’indicateurs de qualité fiables, qui permettront :

  •  une modulation automatique du prix des abonnements au TER, qui devra diminuer en cas de retards récurrents sur une ligne ;
  •  un renforcement du bonus/malus perçu par la SNCF en fonction de la qualité, pour l’inciter à améliorer sans délai la qualité des trains régionaux.

Retrouvez le contenu de la conférence de presse de l’UFC-Que Choisir de la Sarthe du 27/05/2015

Retrouver l’étude complète « Performance des trains régionaux : face au train de retard français, l’UFC – Que Choisir passe à l’action » sur le site quechoisir.org.

Jean-Yves Hervez, Vice-Président de l’UFC-Que Choisir de la Sarthe

[1] Etude IPSOS, décembre 2013

← KIT mains libres : comment le choisir ? Factures rétroactives d’électricité : au tour d’EDF →

UFC Que Choisir de la Sarthe

UFC Que Choisir de la Sarthe

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite