Vers le haut
02 43 85 88 91

Coût d’un appel local

UFC-Que Choisir, un partenaire de la gestion locale de l’eau

thematiques 7 septembre 2013
UFC-Que Choisir, un partenaire de la gestion locale de l’eau

La loi sur l’eau de 1992 a mis en place une véritable politique de gestion de l’eau au niveau géographique. Sa gestion et son orientation échappent aux « consommateurs-payeurs ».

Le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) s’initie au niveau de chaque bassin fluvial. Nous sommes concernés par le SDAGE Loire-Bretagne. Dans sa gestion et ses orientations l’UFC-Que Choisir  y dénonce la mainmise des agriculteurs et industriels, pollueurs notables. L’UFC demande que la politique de l’eau soit le fait du seul Ministère de l’Ecologie pour éviter toute collusion d’intérêts divers.

La commission locale de l’eau (CLE) véritable parlement local de l’eau.

Actuellement 4 bassins versants touchent  le département : bassin de l’Huisne, bassin Sarthe-Amont, bassin Sarthe-Aval et bassin du Loir. Chacun s’est doté d’une CLE, véritable parlement en la matière. Sa composition est faite de :

  • représentants du collège des collectivités territoriales (maires, conseillers généraux…) et établissements publics locaux. Le président est élu parmi ces membres ;
  • représentants du collège des usagers, propriétaires riverains, organisations professionnelles (agriculteurs…) et associations (UFC-Que Choisir…) ;
  • représentants de l’Etat  (Préfet…) et des établissements publics (Agence de l’Eau…).

Elle élabore le schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) de son territoire avec un règlement, organise sa mise en œuvre et son suivi. Pour cela elle définit les axes de travail et consulte les partenaires institutionnels et les autres parties prenantes du bassin. Elle prévient et gère les éventuels conflits.

Son bureau, de 20 à 25 membres lui prépare le travail, aidé de commissions thématiques.

Son règlement et ses documents cartographiques sont opposables aux tiers.

Gestion qualitative et quantitative de l’eau et de son écoulement.

Les 4 SAGE ne sont pas tous au même niveau d’avancement. Les uns en sont au début de la réflexion (SAGE Sarthe-Aval), d’autres à l’état des lieux à mi-parcours (SAGE Huisne).

Les grandes priorités sont les mêmes, à savoir :

  • améliorer la qualité des eaux souterraines et de surface ;
  • gérer quantitativement la ressource ;
  • lutter contre les inondations ;
  • protéger les milieux aquatiques.

L’UFC-Que Choisir mobilisé pour limiter fortement l’usage des pesticides.

Présent dans les 4 CLE, même très minoritaire, l’UFC de la Sarthe y milite pour la réduction  de l’agriculture  industrielle soutenue par les firmes de produits chimiques et pour revenir à des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement. Ces techniques sont connues. Elles ont été élaborées par l’Institut de la recherche agronomique (INRA) et testées en exploitation. Cependant les représentants du lobbying  agricole renâclent à faire évoluer leur façon de produire. La qualité des eaux ne s’améliore donc pas. Les volumes d’eau prélevés ne se réduisent pas. Le danger des pesticides sur la santé est pourtant largement mis en évidence : la réduction de leur usage s’impose. Les pollutions par les nitrates ne faiblissent pas non plus.

Le nettoiement de cette eau pour la boire est payé par nous, les consommateurs. Comptez 70 € pour éliminer un kilo de nitrates et 60 000 € pour un kilo de pesticides. Le principe constitutionnel « pollueur-payeur » reste toujours lettre-morte.

Cependant de plus en plus de partenaires sont conscients des limites des pesticides et des engrais minéraux. De quoi penser que la raison va finir par l’emporter !

                                                                                   Alain ANDRE – Commission Environnement

← Gaz moins cher ensemble : 800 sarthois déjà inscrits trois semaines après le début de la campagne Politique de l'eau →

UFC Que Choisir de la Sarthe

UFC Que Choisir de la Sarthe

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite