Vers le haut
02 43 85 88 91

Coût d’un appel local

Alerte contre la Rougeole : les autorités sanitaires se mobilisent

thematiques 16 avril 2018
Alerte contre la Rougeole : les autorités sanitaires se mobilisent

Depuis le mois de décembre 2017, l’agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine, qui a émis plusieurs bulletins d’alerte, enregistre tous les jours six nouveaux cas de rougeole. Déjà près de 913 cas  de rougeole ont été recensés, dont plus de 500 pour le mois écoulé, a alerté mercredi 14 mars la direction générale de la santé. Un épisode épidémique inédit. « La rougeole est une infection virale extrêmement contagieuse qui peut avoir de graves complications pulmonaires et neurologiques, définit Annie Burbaud, médecin de l’ARS. Un seul malade infecté peut contaminer jusqu’à vingt personnes. »

Les cas ont été observés dans 59 départements depuis le 6 novembre. Le 14 février, les autorités sanitaires avaient fait état de 387 cas depuis le 1er novembre. Au total, 201 hospitalisations et un décès au CHU de Poitiers le 10 février ont été relevés.

« A cette époque, l’Hexagone était touché par la grippe qui a sans doute retardé le bon diagnostic », souligne Annie Burbaud. « La rougeole avait disparu de nos radars, elle ne fait pas partie du top 10 des maladies à chercher », justifie Paul-Henry Rocca, médecin généraliste à Bordeaux. Il admet « avoir laissé passer un cas », il y a quelques semaines. Car les premiers symptômes ressemblent à s’y méprendre à ceux d’une grippe : température élevée, écoulement nasal persistant, yeux larmoyants et état de fatigue générale. « Mais dès que des boutons apparaissent, le doute n’est plus permis. »

Le principal responsable de cette épidémie est le trop faible taux de couverture vaccinale sur le territoire qui est en deçà des 95 % nécessaires pour éradiquer la maladie. Selon les chiffres de Santé publique France, la couverture pour la seconde dose du vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole) oscille entre 62 % et 88 %. Une carence qui concernerait potentiellement 1 million de Français.

Le spectre d’une épidémie comparable à ce que la France avait connu entre 2008 et 2012 inquiète les autorités : 24 000 Français avaient été touchés, dont 15 000 rien qu’en 2011, provoquant 20 décès.

Après avoir diminué entre 2012 et 2016, le nombre de cas de rougeole augmente de manière importante depuis novembre 2017. Cette situation est la conséquence d’une couverture vaccinale insuffisante chez les nourrissons (79% avec deux doses de vaccin au lieu des 95% nécessaires), les enfants et les jeunes adultes. La très nette augmentation du nombre de cas depuis novembre 2017 en Nouvelle-Aquitaine se prolonge en 2018, avec la survenue de plusieurs foyers épidémiques dans cette région ainsi que dans d’autres régions françaises.

Situation épidémiologique en France au 14 mars 2018
Recrudescence de la rougeole depuis novembre 2017

Au 12 mars 2018, 913 cas déclarés depuis le 6 novembre 2017
59 départements touchés par la rougeole
50% des cas sont déclarés dans la région Nouvelle-Aquitaine
Incidence la plus élevée chez les moins de 1 an
Décès en Février d’une jeune femme de 32 ans non vaccinée
21 décès dus à la rougeole depuis 2008
Près de 9 cas de rougeole sur 10 sont survenus chez des personnes non ou incomplètement vaccinées

« Une deuxième dose est nécessaire à l’élimination de la maladie car entre 7 % et 8 % des enfants ne réagissent pas à l’administration du premier vaccin », a rappelé le docteur Lévy-Bruhl. Le vaccin ROR, jusque-là recommandé, fait désormais partie des 11 vaccins obligatoires depuis le 1er janvier.

Mourir de la rougeole n’est plus acceptable aujourd’hui en France. Il est donc conseillé de vérifier son statut vaccinal, si vous n’êtes pas sur d’avoir déjà contracté la maladie.

A lire également sur quechoisir.org : Rougeole : la recrudescence des cas inquiète les autorités

 Pierre BESNARD, responsable santé, UFC-Que Choisir de la Sarthe

 

← Clauses abusives : l’UFC–Que Choisir fait annuler une myriade de clauses de SFR Débat : manger bien, manger sain →

UFC Que Choisir de la Sarthe

UFC Que Choisir de la Sarthe

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite