Thématiques Traitement des litiges

Matériel non restitué… Le réparateur obligé d’indemniser son client

Fin juillet 2016, Mr L… confie son ordinateur pour réparation à la société Médion France qui lui demande de régler d’avance la facture de 321,74 €.

Après plusieurs relances du client qui s’impatientait de la durée d’immobilisation de son appareil, Médion l’informe, courant octobre, qu’à défaut de pouvoir se procurer la pièce à remplacer l’ordinateur ne lui sera pas restitué et qu’il sera remboursé. Ce remboursement se faisant attendre, Mr L… a sollicité l’aide de notre association pour faire valoir ses droits.

Par courrier du 14/02/2017, suivi d’une relance par lettre recommandée avec accusé de réception, notre consultant a rappelé à Médion ses obligations légales en sa qualité de dépositaire de l’appareil confié. Il a notamment fait valoir qu’en cas d’impossibilité pour le professionnel de restituer le bien pour une raison qui lui est imputable, le client doit être indemnisé du préjudice subi.

En réponse, l’entreprise a versé une indemnité de 990 € à notre adhérent qui nous a adressé un message de remerciement pour notre soutien et nos efforts pour la défense de ses intérêts.

Articles relatifs

Assurance emprunteur : le régulateur bancaire hausse le ton

UFC-Que Choisir Sarthe

CARTES BANCAIRES : LES RISQUES DU PAIEMENT SANS CONTACT

UFC-Que Choisir Sarthe

MOBILITÉ BANCAIRE : LES CLÉS D’UN DISPOSITIF ENCORE TROP DÉFAVORABLE AUX CLIENTS

UFC-Que Choisir Sarthe

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +