Vers le haut
02 43 85 88 91

Coût d’un appel local

Sécurité des « Slimes » : Stop à la loterie sanitaire !

thematiques 30 septembre 2018
Sécurité des « Slimes » : Stop à la loterie sanitaire !

Sur la base d’un test exclusif, publié dans le numéro d’octobre de Que Choisir, l’UFC-Que Choisir sonne l’alerte sur la sécurité des pâtes « slime » présentes dans les rayons. Au vu des dépassements de normes révélés par ce test, mais aussi des fortes variabilités d’un lot à l’autre, l’association saisit la DGCCRF et appelle les parents à la plus grande vigilance s’agissant de produits particulièrement appréciés des enfants et des adolescents.

L’usage de plus en plus fréquent, à l’école comme à la maison, des « slimes » et autres « pâtes à prout », ces pâtes élastiques et visqueuses, achetées en grandes surfaces ou fabriquées soi-même, a incité l’Association à les analyser, d’autant que ceux-ci sont susceptibles d’être manipulés, parfois pendant des heures, par un public particulièrement vulnérable, les enfants. L’UFC-Que Choisir a recherché dans 13 d’entre eux les teneurs en contaminants (arsenic, mercure, baryum, chrome, strontium …), ainsi qu’en bore, le composé conférant l’élasticité à ces pâtes, mais qui est toxique à fortes doses. Les résultats de notre enquête sont particulièrement inquiétants :

Jusqu’à 14 fois la teneur maximale autorisée en bore ! Si, s’agissant des contaminants, tous les produits testés sont conformes à la réglementation, pour le bore en revanche, les valeurs réglementaires sont trop largement dépassées pour trois produits. Les teneurs retrouvées dans la « Pâte intelligente » de « Pacific Surf » et « Créa Pat » – « La pâte incroyable » sont ainsi respectivement deux et trois fois supérieures à la dose réglementaire. Quant à « Barrel-O-Slime – Caution » il « explose les compteurs » avec pas moins de 14 fois la teneur maximale autorisée1 ! Le simple contact de la peau avec de fortes concentrations de bore peut entraîner des irritations des yeux et des muqueuses, voire être ultérieurement à l’origine de troubles de la reproduction. Quant à l’ingestion de ce composé, elle peut causer des problèmes digestifs, des atteintes du foie, du pancréas et du système nerveux.

La loterie de la conformité : pire, le fait qu’une marque soit conforme à une analyse ne saurait être une garantie absolue d’innocuité. En effet deux des marques bien notées dans le cadre de notre test, ont fait l’objet de rappels cette année à la demande des services de la Répression des Fraudes2. Il apparaît ainsi que pour une même marque, la composition en bore peut varier significativement selon les lots de fabrication.

Des « slimes » « faits maison » dangereux : de nombreuses recettes de « slimes » à fabriquer soi-même à partir de colles, de solutions ophtalmiques, de mousses à raser et de lessives liquides… fleurissent également sur Internet. Mais comme le soulignent les toxicologues, ces produits contiennent des ingrédients peu recommandables : perturbateurs endocriniens, conservateurs hautement allergisants ou toxiques pour le foie, ainsi que des solvants pouvant provoquer des troubles respiratoires.

Face à la multiplication des alertes sur les « slimes » faits maison et en rayon, l’UFC-Que Choisir, soucieuse de garantir la sécurité des jeunes consommateurs :
– Saisit la DGCCRF pour que soient retirés et rappelés les produits épinglés par notre test, et demande que les contrôles intensifiés donnent lieu à une publication des résultats et de l’identité des produits non conformes.
– Déconseille aux parents d’acheter des produits « slime » en rayon tant que demeure l’incertitude sur leur innocuité, et recommande d’éviter les tutoriels de fabrication qui se multiplient sur Internet, compte tenu des composés dangereux mis en œuvre dans bon nombre de ces recettes.
– Publie, pour les parents qui ne sauraient résister à leurs enfants, une recette de « slime » à faire soi-même sans produits toxiques, réalisée à partir d’ingrédients alimentaires.

Communiqué UFC-Que Choisir du 25/09/2018

← Assurance sur les produits high tech : l'UFC-Que Choisir porte plainte contre la SFAM et la FNAC Projet de loi Agriculture et Alimentation * : un texte sans ambition, qui coûtera cher aux consommateurs →

UFC Que Choisir de la Sarthe

UFC Que Choisir de la Sarthe

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite