Production agricole Thématiques

« Soigneurs de terre » : un excellent reportage de France 2 sur l’agriculture et l’agro écologie

Pour l’UFC-Que Choisir de la Sarthe, une  vision à long terme pour l’agriculture française s’impose.

Ce reportage, porté par le ministre de l‘agriculture Sréphane Le Foll, montre bien les limites de l’agriculture chimique. Il faut changer de cap pour aller vers une véritable agro-écologie respectueuse des sols, de l’eau, de l’environnement d’une manière générale et naturellement des consommateurs.

« Le magazine « 13h15 le dimanche »diffusé sur France 2 a rencontré les « médecins des sols » Claude et Lydia Bourguignon. Ces biologistes affirment que « l’agriculture conventionnelle est un massacre pour les sols… Elle anéantit leur fertilité ». Ils trouvent des remèdes pour soigner les terres exsangues. Jean-Christophe Bady, « repenti » de l’agriculture intensive, n’utilise ni engrais ni pesticides pour des raisons de santé et fait le choix de l’agro-écologie… sans recevoir d’aide de l’Etat.

Emmanuelle Chartoire, Clément Montfort, David Geoffrion et Mathieu Houel ont suivi le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, pour qui le modèle agro-écologique n’a que des avantages : plus sain, moins cher, durable et même plus productif ! Le maraîcher normand Charles-Hervé Gruyer exploite depuis une dizaine d’années une ferme agro-écologique de pointe, au rendement dix fois supérieur à celui d’un maraîcher classique. Les pionniers du changement sont déjà à l’œuvre, aux petits soins du bien commun des hommes, la Terre. »   (Source France TV Info)

Visionner le reportage : « Soigneurs de terre »

Jean-Yves Hervez, Vice-Président UFC-Que Choisir de la Sarthe

Articles relatifs

Rénovation énergétique et démarchage abusif  !

UFC-Que Choisir Sarthe

Le financement participatif : prudence avant tout !

UFC-Que Choisir Sarthe

L’UFC-Que Choisir de la Sarthe vous présente ses voeux 2017

UFC-Que Choisir Sarthe

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +