Eau Thématiques

Tarifs de l’eau potable en Sarthe : augmentation des tarifs pour la région mancelle

Captage sur l'Huisne
Captage sur l’Huisne

L’UFC-Que Choisir de la Sarthe représente les consommateurs dans les Commissions consultatives des Services Publics Locaux (CCSPL). Le 17 décembre 2013, nous représentions les consommateurs à la Commission Consultative des Services Publics Locaux du Siderm (Syndicat mixte pour l’alimentation en eau potable de la région mancelle hors Le Mans métropole).

Une augmentation importante proposée sans argumentaire

Nous étions amenés à nous prononcer sur l’augmentation du prix de l’eau à facturer aux usagers, en 2014. Le seul document remis – une simple page recto ! – ne mentionnait que des calculs d’une augmentation de 5 % hors taxes (HT), sans un quelconque justificatif :

  • tarifs  annuels des abonnements HT + 5 % ;
  • prix du m3 HT + 5 % (soit 1,218 € le m3 contre 1,161 € en 2013) ;
  • contrôle réglementaire des installations HT + 21,7 % sur 4 ans (45 € pour 2010 et 54,75 € pour 2014).

Cette augmentation doit servir à provisionner le coût du remplacement des canalisations d’origine à compter de 2020 !

Pour le SIDERM*, l’eau venant de l’Huisne coûte 3 fois plus chère que celle produite par ses propres forages !

Quant au coût de l’eau, pour le SIDERM, il reste stable par rapport à 2013, soit 0,24 € le m3 pour l’eau produite et 0,72 € pour celle achetée à Le Mans Métropole (soit 3 fois plus chère !).

En résumé : un coût de la ressource qui reste stable et, malgré cela, une augmentation de 5 % HT des paramètres facturés aux usagers !

Un refus d’augmentation non entendu En tant que représentants des consommateurs, nous avons refusé d’accepter une telle augmentation. L’an passé, nous avions averti  ne plus accepter de telles  évolutions (+ 4 % en 2012 et + 4 % en 2013).

Les représentants d’une autre association de consommateurs ont partagé notre résistance. Mais nous savons, malgré notre refus, que le Comité Syndical de l’Eau du Siderm  ne nous a pas suivis. En tant que UFC, nous avons même fait remarquer, que nous examinerions avec satisfaction une facturation faible, voire très faible, des premiers mètres-cubes consommés afin que tout consommateur puisse avoir accès au minimum vital d’eau potable. Notre association également présente à la CCSPL de Le Mans Métropole y a adopté la même attitude et tenu le même langage. ¡

 *SIDERM : syndicat mixte pour l’alimentation en eau potable de la région mancelle      

   Alain André, commission environnement de l’UFC-Que Choisir de la Sarthe

 

 

Articles relatifs

Le bio en Sarthe : utopie ou réalité ?

Christian Goujon

Tarifs des transports urbains dans l’Ouest : Le Mans dans la moyenne des augmentations

UFC-Que Choisir Sarthe

Concurrence dans la téléphonie mobile

UFC-Que Choisir Sarthe

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +